86 rue Thiers, 92100 Boulogne Billancourt
0 820 432 000

L’Informatique à la demande façonne les VAR New Age

À l’heure du big data, du cloud, des MSP et des brokers, les VAR classiques risquent d’être dépouillés de leurs clients directs, voire de leurs réseaux de distribution.
Il est grand temps d’inventer un nouveau modèle VAR.
Les nouveaux acteurs de type MSP, à savoir managed services provider, proposent des solutions tout-en-un plutôt que des services.  Ils ont compris qu’il faut proposer des packages de solutions comme ce qui est en place depuis des années avec les matériels.
D’autant  plus que l’usage des services en ligne apparaît évident pour bon nombre de sociétés et de partenaires. On le voit bien : ces acteurs disposent souvent d’une offre dans le cloud, facturent sous forme de service récurrent ; en somme, ils s’efforcent de profiter de l’irrépressible ascension de l’informatique à la demande, de la tarification à l’usage et de la logique temps réel.
Tout est donc prêt,en principe, pour qu’ils jouent un rôle significatif dans l’économie numérique. Sauf que quelques difficultés d’ordre pratique doivent encore être résolues. Ainsi, le principal frein à cette expansion généralisée reste la fiabilité et la performance des accès à internet dans les entreprises.
On attend la fibre de pied ferme car les services et applications SaaS sont déjà là À ce propos, certains acteurs alternatifs aux opérateurs viennent de mettre en cause les pouvoirs publics, notamment en pointant du doigt la prédominance de l’opérateur historique Orange.
Beaucoup réclament un accès à la fibre dans les mêmes conditions que le dégroupage des boucles locales en cuivre. En attendant, les entreprises attendent que la fibre passechez elles, tandis que d’autres empilent boîtiers, routeurs et UTM en vue de pallier les affres du réseau. Or, elles n’ont pas le temps d’attendre et manifestent le besoin d’accéder aux services proposés ou aux multiples applications SaaS qu’elles utilisent déjà, que ce soit Office 365, Amazon Web Services ou Salesforce. De plus, les utilisateurs sont aussi des  particuliers qui accèdent à internet à leur domicile et qui ne comprennent pas que leur entreprise ne leur offre pas – au moins – les mêmes performances.
Ces individus qui officient parfois comme directeurs financiers et cadres dirigeants, ne s’expliquent pas non plus  la différence de prix pratiquée entre entreprises et particuliers. Mais il y a plus
Les opérateurs font la promotion du 4G pour les réseaux mobiles, en vantant l’accélération de l’accès à internet et la lecture des vidéos en streaming. Or, ils ne parlent jamais du débit théorique accessible par cette technologie (jusqu’à 100 Mbps en download). Pourtant, avec ce débit, on « sauve » tous les flux d’une entreprise. Cette situation est pour le moins paradoxale, puisque la France  se targue d’être bien équipée en infrastructures télécoms ! ADSL, VDSL, SDSL, satellite, wimax, boucle locale radio, fibre optique… la liste n’est pas close. Alors, utilisons-les ! En proposant des solutions embarquant à la fois les outils en termes matériels, et les moyens sous forme de liaisons télécoms, les VAR « nouvelle génération » – qui s’adaptent à leur environnement – deviendront, et deviennent déjà, des partenaires stratégiques pour leurs clients. En occupant cette place décisive, les nouveaux VAR se montreront de plus en plus indispensables et bien décidés à s’inscrire dans la durée.

EDI n°49 – Juin 2015

bhu
Benoit HUARD
Président & Co-fondateur de SAYSE.
Vous désirez en savoir plus ? Vous avez des questions ? Vous voulez prendre contact avec un Expert du SD-WAN? Alors laissez nous un message